Coran

L’approche du Coran développée sur ce site se base essentiellement sur les apports de la rhétorique sémitique, qui permettent une interprétation au plus proche du texte. Ainsi qu’un effort de traduction qui conserve au maximum la structure et donc la dynamique du texte. Toutes les successives évoquées ci dessous sont basées sur cette méthode pour assurer l’objectivité de notre lecture du Coran.

Les rapports à l’intertextualité ont pour principe de base de considérer le Coran comme un moment autonome de la culture humaine. C’est à dire qu’il n’est pas directement l’expression du monothéisme le précédent, mais qu’il s’inscrit dans l’héritage par une relecture critique. Le Coran propose un avis, corrige, obéit à sa propre logique quand il considère les textes précédents. Cette critique cependant en reconnait l’authenticité, contrairement aux nombreux avis sur la question. Mais se réserve un droit de regard sur les interprétations qui en ont été faites. Parmi les islamologues, G. Gobillot, E. El Badawe et H. Zellentein nous paraissent être les plus interessant car ils s’inscrivent dans une démarche érudite et logique, reconnaissant l’autonomie du texte.

Les études sur le vocabulaire héritent et profitent de la richesse des approches décrites plus haut. On considère chaque terme de façon synchronique, tel qu’il est signifiant dans le Coran lui même, avant de rechercher et d’enrichir le sens par une approche diachronique, qui montre comment il s’inscrit historiquement dans les révélations précédentes ou les cultures environnantes. La rhétorique coranique nous permet de voir avec précision comment un terme s’inscrit dans la structure du texte, et en particuliers avec quels autres termes ou proposition il est en parallèle ou en opposition.

L’approche anthropologique du phénomène religieux proposée par René Girard, nous parait, comme ce dernier le reconnait, très adaptée à l’étude du texte coranique. Sa comprehension en finesse des phéomènes mimétiques et des processus de bouc emmisérisation et acrifices permettent de comprendre la place du monothéisme dans la culture humaine et le rôle historique du religieux dans le processus d’hominisation. De nombreux textes du Coran font sens dans cette approche, en particulier le rapport entre Abraham et les idoles.

Plusieurs articles permettront de mettre en avant les approches méthodologiques ou philosophiques qui nous paraissent fructueuse pour la comprehension du Coran.

collectif pour une conscience active de l'islam